Viser la lune, c’est beau. Faire décoller une fusée c’est mieux, c’est concret.

Team TechVitam

– Et toi tu fais quoi sur ton temps libre ?

– Ben je profite de la vie, je me la coule douce, je fais des petits trucs à droite à gauche . . .

– Cool ! ça veut dire que tu as du temps !

– Euh pas forcément, ça dépend pour quoi aussi.

– Bon, je te propose de t’associer pour bâtir ensemble une entreprise qui simplifiera la vie des gens, ça prend évidemment du temps mais ça vaut carrément le coup.

– Je sais pas trop, c’est tentant mais elle ferait quoi ton entreprise ?

– Déjà c’est pas la mienne mais ce serait la nôtre ! Elle s’appellerait TechVitam, la Technologie au Service de la Vie, et le service serait de permettre une transmission durable de ce qui compte vraiment par le digital.

– Ok, ça commence bien . . . dis m’en plus !

– Notre gestion de nos données est chaotique, c’est le bazar dans mes photos dans mes documents importants, dans ma vie numérique : j’ai tellement de comptes et de données éparpillés que, pour transmettre ce qui compte vraiment, ce qui a du sens et qui mérite d’être transmis de mon vivant ou après ma mort ce sera un enfer sans fin.

– Oui je vois le problème. Effectivement je le ressens également : difficile de définir et transmettre mon essentiel. . .  En tout cas c’est certain que ce n’est pas sur mes réseaux sociaux Insta, Facebook, Snap, Linkedin, etc.

– Bon bah voila on a tout dit, on créé un coffre-fort numérique augmenté où les utilisateurs peuvent à la fois stocker leurs données essentielles (photos, vidéos, textes, audios, etc.) mais aussi enregistrer leur décisions importantes qui concerne leur vie (directives médicales) ou leurs choix posthumes (dernières volontés, résiliations posthumes, derniers messages). Mais attention, on fait ça bien, stockage des données uniquement en Suisse avec des normes élevées de Cybersécurité, aucun algorithme de traitement des données, aucune publicité, allégement des notifications, bref le droit à une vraie confidentialité !
Et puis, comme c’est un sujet sérieux qui parle de la Vie et de la Mort, il faut vraiment avoir une approche éthique pour ne pas faire n’importe quoi : au final tout faire pour que l’utilisateur, indépendamment de sa culture ou de ses croyances, soit satisfait par notre service. Je pense qu’il faudra qu’on s’entoure d’experts qui pourront nous guider et nous conseiller, on appellerait ça notre “comité de surveillance cyberéthique”. Pour ancrer le fait que notre service constitue une véritable mission, on doit, dès la création, être une entreprise à mission; comme ça on évite le piège de la recherche du profit à court terme mais on vise la pérennité ! 

– Génial ! ça me motive grave ! Par quoi on commence pour mettre tout ça en place ?

– Facile ! Notre première ressource clé à sécuriser c’est le temps disponible ⌚ !